Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 17:11

TUNISIE — Un Tunisien écroué pour un vol présumé est décédé des suites d'actes de "torture" dans les locaux de la police à Tunis, a dénoncé lundi Radia Nasraoui, présidente de l'Association de lutte contre la torture.

 

 

tunisien.jpg

 

Abderraouf Kamassi, 40 ans, est mort samedi à l'hôpital où il avait été admis une douzaine de jours plus tôt "dans un état comateux, un gros hématome à la tête, après avoir séjourné dans des locaux de la police", a déclaré Me Nasraoui à l'AFP.

Le ministère de l'Intérieur a de son côté annoncé l'arrestation de quatre policiers parmi ceux qui étaient en charge de l'interrogatoire de la victime.

L'homme avait été arrêté le 28 août et avait dû être hospitalisé le jour même dans un état de coma profond, a indiqué le ministère dans un communiqué, ajouant que l'examen médical avait révélé un traumatisme cranien.

Une enquête a été ouverte le 30 août, et le juge d'instruction a ordonné l'arrestation de quatre policiers après le décès d'Abderraouf Kamassi, a précisé le ministère.

Selon Me Nasraoui, l'homme originaire de Jerissa (nord-ouest) avait été arrêté alors qu'il se trouvait au chevet de son épouse alitée dans l'hôpital des maladies cancéreuses à Tunis, à la suite d'une plainte pour vol déposée par une voisine.

"Ce drame apporte la preuve que la torture continue d'être pratiquée en Tunisie après la chute du régime Ben Ali", a déclaré Me Nasraoui, militante réputée des droits de l'Homme.

Radhia Nasraoui avait déjà accusé le gouvernement dominé par la parti islamiste Ennahda de laisser se poursuivre la torture, qui était monnaie courante sous Zine El Abidine Ben Ali, renversé en janvier 2011.

Plusieurs cas de tortures ont été enregistrés dans des prisons ou commissariats, selon des organisations de défense des droits de l'Homme.

Les autorités tunisiennes post-révolution se sont engagées à mettre en place un mécanisme de prévention de la torture, prévoyant en particulier des visites régulières dans les lieux de détention et les postes de police.

Partager cet article

Repost 0
Published by kaiser ben kaiser - dans Tunisie
commenter cet article

commentaires