Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 14:07

Ennahda et les salafistes : L’épreuve du bikini sera dure et risque de faire éclater cette famille idéologique

 

burkini-tunisie-secret.jpg

 

La mode cet été sur les plages ? Ce sera peut-être le Trikini ou le Burkini. Vous avez certainement remarqué cet ovni de l’industrie du maillot à la télévision : on a l’impression que c’est un deux-pièces, mais vu de devant, le haut est en triangle à nouer autour du cou, lié au bas par des boucles dorées, des strass ou des perles. Le trikini se portera donc cet été sur les plages privées et autres piscines de la jet-set . Détail : à porter pour se promener sur la plage mais pas pour bronzer sous peine de voir les traces des anneaux ou des perles sur la peau… Cet été, les tendances des maillots de bain ont bien évolué. Une promenade dans la capitale et ses environs s’impose : toutes les boutiques de vêtements et accessoires se sont passé le mot, l’été sera chaud ! Et pour cause, la multitude de styles et de teintes qui sont consacrée aux maillots de bain féminin et même masculin.


C’est un autre phénomène de mode un peu différent du bikini… Le maillot spécialement conçu pour les femmes voilées ! L’idée est celle de Mohammed Chahine, un styliste turc. Le principe : une combinaison – collants et tunique à manches longues – complètement imperméable avec foulard intégré élastique qui tient autour du visage (un peu comme les bonnets de piscine, plus large derrière pour ranger les cheveux). Le must : un cordon qui serre aux poignets.

Parfois le Trikini est une véritable Burqa qui cache tout le corps et ne laisse voir que la mer. On l’appelle aussi le Burkini! L’autre solution est celle du tourisme «off short»: des zones interdites aux musulmans, ouvertes aux étrangers. Des ghettos du bien être derrière des pays de restrictions. Dans quelques semaines, les islamistes élus devront faire leurs choix. On verra donc.

Il me permet d’aller nager loin sans avoir à tenir mon pantalon et sans la sensation désagréable des vêtements qui collent à la peau après un bon plongeon. » nous confie une adepte.

 El-Watan

Le touriste aux pieds fourchus  

On l‘aura compris, il sera difficile pour les islamistes de concevoir une fatwa qui puisse concilier les rigueurs de leur doctrine et les impératifs de l’économie nationale. L’épreuve du bikini sera dure et risque de faire éclater cette famille idéologique autrefois unie, On sait que les pires guerres, les plus meurtrières, sont internes au courant religieux et pas celles entre religieux et laïcs.

Le touriste étranger, généralement occidental, a toujours servi d'exemple au prêche des religieux les plus extrêmes: l'homo touristicus est l’incarnation du mal, du nu, de l’infraction, de l’immoral. Le touriste fait ce que l’islamiste proclame interdit : il boit de l’alcool, se promène nu, fornique en public ou mange du sanglier. Comment alors trouver dans le corpus religieux musulman, vieux de quelques siècles, des textes qui puissent promouvoir la tolérance par besoin de réalisme? Comment promouvoir en même temps la charia et le bain de soleil? Comment remplir les hôtels et les complexes en même temps que les mosquées? On ne sait pas. Les déclarations des islamistes vainqueurs restent ambigües sur ces questions. Les théologiens modernes ne sont justement pas modernes et personne ne s’est penché sur la question depuis toujours.

slateafrique

Partager cet article

Repost 0
Published by kaiser ben kaiser
commenter cet article

commentaires