Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 14:10

Le Cheikh et sa baguette magique

A chaque tunisien sa villa et son 4X4. Alors qu’aujourd’hui on s’épuise à gagner quelques dinars de plus. Oubliée cette époque de nécessité, devenons des rois du pétrole. Comme le Qatar. Ghannouchi, veut l’union de tout le Maghreb 

J’ai l’impression que nous ne sommes pas au bout de nos surprises et nos peines avec les nouveaux maîtres « islamistes modérés » en Tunisie et Libye ! 

 

L’idée a été défendue le 2 janvier par le président provisoire de la Tunisie, Moncef Marzouki, lors de sa première visite officielle à Tripoli.

Rached Ghannouchi la reprend aujourd’hui à son compte dans une interview au journal arabophone Al Hayet, basé à Londres : « Nous avons soutenu cette idée il y a une quarantaine d’années avant qu’elle ne soit annulée par Bourguiba. Nous avons réédité cette proposition en 2010, lors du soulèvement de Ben Guerdane, qui a eu lieu suite à la fermeture des frontières. L’occasion est propice aujourd’hui pour sa réalisation ».

« Quel mal peut-il y avoir dans cette union entre deux pays fusionnels sur le plan politique, culturel et économique ? Deux pays proches par leurs peuples, leur religion, leur histoire et leurs intérêts », ajoute le leader du parti Ennahdha qui pense que la Libye ne peut qu’acquiescer une telle proposition vu que « les dirigeants libyens aujourd’hui sont humbles et sages ».

Sur le plan économique, la complémentarité parait en effet évidente. Autant la Libye manque de cadres et de techniciens formés, autant la Tunisie ne sais plus que faire ses siens. Les capacités financières et énergétiques de la Libye associées à l’expérience tunisienne en matière de gestion financière, de développement touristique ou de nouvelles technologies, pourrait en effet changer rapidement la donne des deux pays.

Pour M. Ghannouchi, l’union de tout le Maghreb serait également souhaitable et il l’appelle de ses vœux, tout en restant réaliste sur les perspectives à court terme.

 

Petite remise en place 


 

A chaque tunisien sa villa et son 4X4. Alors qu’aujourd’hui on s’épuise à gagner quelques dinars de plus. Oubliée cette époque de nécessité, devenons des rois du pétrole. Comme le Qatar.

Dans une interview accordée au site turc ‘‘Akhbar el Alam’’, Rached Ghannouchi propose à la Libye de s’unir à la Tunisie pour former un seul pays. Les deux peuples, fait valoir le «Cheikh», appartiennent à «la même race», ils sont tout deux de rites malékites. «Les révolutions dans le monde arabe ont conduit à un esprit d’unité parmi les peuples.»

Les nouveaux rois du pétrole

Sans parler du plaisir qu’il y aurait à traverser la frontière sans visa et à embrasser les Libyens en concitoyens, l’union, imaginée jadis par Kadhafi, effacerait d’un seul coup d’un seul tous les soucis économiques tunisiens. Imaginez : sans avoir à bouger le pouce, cent milliards de dollars par an tomberaient tout crus dans le budget de l’Etat uni. Un triplement du Pib du jour au lendemain. A chaque tunisien sa villa et son 4X4. Alors qu’aujourd’hui on s’épuise à gagner quelques dinars de plus. Oubliée cette époque de nécessité, devenons des rois du pétrole. Comme le Qatar, comme l’Algérie.

Le plus grave, pour M. Ghannouchi, n’est pas de faire ces déclarations. Le plus grave, c’est qu’il y croit. L’unité islamique, l’unité arabe, c’est le fond de sa pensée. C’est logique, enthousiasmant, enrichissant, pourquoi donc ne pas s’unir ? Déjà, il y a quelques semaines, M. Ghannouchi avait fait la même proposition à l’Algérie dans une interview à un journal d’Alger. Cette frontière à Ghardimaou est absurde. Elle divise les familles, les peuples. Soyons rationnels, unissons-nous.

Le Cheikh et sa baguette magique

Par où commencer pour expliquer au Cheikh que son projet est chimérique ? Depuis Gamal Abdel Nasser, plus personne ne le croit possible. Toutes les expériences ont capoté et ont souvent fini en guerre. Jamais aucun gouvernement libyen ne renoncera à un baril de son pétrole. Hélas, l’unionisme est un rêve d’enfant, il est l’une des raisons des échecs arabes. Entendre le leader du parti hégémonique se livrer à de telles excentricités, c’est consternant. Les bras vous en tombent.

A ce rythme de déclarations insensées, la Tunisie perd toute crédibilité. Elle ne sera bientôt plus prise au sérieux par personne. Les chancelleries murmureront : des mabouls ont pris le pouvoir à Tunis, ce qu’ils racontent n’a aucune importance. Par pitié, M. Ghannouchi, redescendez sur terre.

On comprend que votre triomphe vous ait un peu tourné la tête. Il est grand temps de vous ressaisir et d’apprendre que, malheureusement, les affaires d’Etat ne se règlent pas avec une baguette magique. Et puisque nous y sommes, je vais vous donner une information sérieuse : le père Noël n’existe pas. Iff

Partager cet article

Repost 0
Published by kaiser ben kaiser - dans Tunisie
commenter cet article

commentaires

vysa 11/01/2012 13:59


Si on s'arrête sur les eéechecs ^du passé on ne fera rien , le projet de rapporchement ou d'union avec la Libye ou les autres pays du Maghreb est un pas dans le bon sens à condition de faire les
choses calmement et serieusement . La Libye peut faire du transfert Budgétaire vers la Libye et la Tunisie peut aider la Libye dans différents domaine ( sante , éducation...) , c'est bon projet
pour fonder un groupe régional solide , il n'ya que les nationistes grincheux de deux cotés ou les aveugles qui ne voient pas son interet.

Mohamed Imtiez 10/01/2012 23:07


Le père Noël n'existe pas certes, mais des démocrates (pseudo) dictatoriaux, oui ça existe, et j'en connais au moins un, c'est vous !
Vous écrivez que « Le plus grave, pour M. Ghannouchi, n’est pas de faire ces déclarations. LE PLUS GRAVE, C'EST QU'IL Y CROIT ».
Qu'est ce à dire ?  QU'IL EST GRAVE DE CROIRE EN SES PROPRES IDEES ? Ne faite pas semblant de protester, je vous ai cité textuellement.
il faut donc croire dans les idées des autres, qui eux sont seuls habilités à en avoir ?
Ca s'appelle tout bêtement la dictature avec son parti unique et son bureau politique qui enfonce dans les crânes les bonnes idées. Vous suivre revient à dire , que vive Ben Ali- RCD !
Je vous accorde quand même que, bon prince, mais sûrement pas bon démocrate, vous reconnaissez un petit droit :énoncer ses idées . Ah prodigialité quand tu nous tiens...
Vous écrivez aussi « nous ne sommes pas au bout de nos surprises et nos peines avec les nouveaux maîtres « islamistes modérés », »
A la connaissance de tout le monde, les islamistes ne gouvernent pas seuls, malgré ça, vous trouvez le moyen d'en faire la seule cause de nos ( plutôt vos ) peines sans critiquer le CPR qui est
au gouvernent tout en écrivant que cette même « idée a été défendue le 2 janvier par le président provisoire de la Tunisie, Moncef Marzouki ».
Est ce deux poids deux mesures, ou c'est votre manière d'essayer d'enfoncer un coin entre les membres de l'alliance au pouvoir ? Ne rêvez pas, ceux qui sont au pouvoir ne le quitteront pas
pour les beaux yeux des Blogueurs.
Maintenant, êtes vous vraiment démocrate ? J'imagine que vous répondez oui.
Dans ce cas pourquoi, ne dites vous pas simplement : « je ne suis pas d'accord avec Ghannouchi » ( n'oubliez pas Marzouki, et d'autres peut être ), donnez vos arguments, démontrer
calmement en quoi son idée est mauvaise, lancer un débat sur ce thème sur votre blog, et que sais-je encore... ?
La démocratie n'est elle pas la confrontation pacifique argumentée et réfléchie d'idée dissemblables ? ...et qui finissent parfois, à force de dialogue et d'échange par se féconder
mutuellement et se rapprocher.
Ce n'est pas ce que vous faites parce que ne croyez pas en une démocratie possible dans notre pays et en cela  vous êtes carrément un ennemi de la révolution.
Oui, un ennemi qui préfère écrire un brulot hâtif  pour dire QU'IL EST GRAVE DE CROIRE EN SES PROPRES IDEES et qui tape sur ces diables d'islamistes pour sauver la démocratie de leur
griffes. Mais vous faites semblant, seulement semblant, que c'est exactement ce qu'a fait Ben Ali et son RCD.
Je vous rappelle quand même le résultat :
1 - ce régime est tombé,
2 - il y a eu des élections libres, et les diables d'islamistes les ont remportés.
Ne trouvez vous pas que vous êtes dans une boucle ( fermée par définition ) et que vous n'êtes pas prêt d'en sortir pour justement goûter aux joies de la démocratie ?