Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 17:12
Les médias ont annoncé la mort à Paris du jeune libyen, Omran Djumaâ Chabane, originaire de Misrata, qui avait révélé la cache de Mouammar Kadhafi le 20 octobre 2011. Il est décédé lundi soir dans un hôpital parisien.

 

libya.png

 

Selon de sources libyennes Chabane aurait succombé à ses blessures suite à des tortures que lui ont fait subir ses ravisseurs partisans du colonel Mouammar Kadhafi. Chabane avait été kidnappé à son retour d'une mission que lui avait confiée l'armée nationale libyenne de Mizda puis emmené à Bani Walid.
C'est là, qu'il a été détenu durant 50 jours où il a été interrogé sous la torture afin de savoir comment il avait pu découvrir la cachette de Mouammar Kadhafi puis il a été relâché mais deux de ses collègues sont restés prisonniers.

L'ex-Premier ministre libyen, Mahmoud Jibril, invité à une émission de 22 heures, a révélé qu'un service de renseignement international était derrière le lynchage de Kadhafi et non pas les révolutionnaires libyens. Mahmoud Jibril a indiqué que la mort de Kadhafi était motivée par la volonté d'un service de sécurité de l'empêcher de dévoiler certains secrets. « Un service de renseignement que je ne connais pas, avait intérêt à ce que Kadhafi se taise à jamais, car il a eu plusieurs secrets et a noué d'étroites relations avec de nombreux régimes internationaux. C'est pourquoi ce service de renseignement a voulu à tout prix que Kadhafi ne divulgue plus jamais ces secrets », a dit Mahmoud Jibril.

 

Qui est ce service de renseignement ? Chabane a été "rapatrié " en France probablement pour éviter qu'il ne fasse des révélations impliquant le service de renseignement avec qui il a coopéré lors de la capture de Kadhafi. La réponse à la question précédente est vite trouvée : les renseignements français sur place lors des attaques au sol contre Kadhafi. Ce sont des hélicoptères français qui ont tiré sur son convoi. Cela renvoie bien sûr également au financement occulte de la campagne présidentielle de Sarkozy en 2007 et aux révélations faites par Kadhafi lui-même et son fils sur le versement de plusieurs millions cash à Sarkozy Kadhafi ayant menacé de tout révélé sur cette affaire.

Le plus simple donc c'était de l'éliminer, ce qui fut fait de la façon la plus barbare possible par lynchage.

 

Mais, pour certains observateurs, la France néocoloniale de Sarkozy n'était pas à un crime près. Beaucoup de responsables libyens ont été méthodiquement éliminé en Libye, en Europe et en Tunisie, notamment
l'ancien Ambassadeur de la Jamahiriya à Paris et Mohamed Bechari qui, lui, n'était pas un kaddafiste mais un opposant libyen en relation avec l’Élysée et particulièrement avec son "ami" Bernard Henri-Lévy ! Il a été retrouvé mort chez lui à Tunis, il y a moins d'une année.
Le gouvernement PS et la Magistrature vont-ils faire toute la lumière sur les véritables motivations guerrières de Sarko-BHL en Libye ?

TunisieSecret

 

Lire aussi:

En espagnol : 
http://www.abc.es/20120929/internacional/abci-francia-muerte-gadafi-201209291402.html

En italien : 
http://www.corriere.it/esteri/12_settembre_29/gheddafi-morte-servizi-segreti-francesi-libia_155ed6f2-0a07-11e2-a442-48fbd27c0e44.shtml

Nouvelle en français rapportée par Silvia Cattori : 
http://www.silviacattori.net/article3670.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tunisie Secret - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Suzan Jean 22/03/2017 21:29

Dans un pays "normal" Sarkohen et Lévy auraient fini au mur avec 12 balles chacun en raison des 120.000 civils et militaires qu'ils ont fait massacrer!

Ait 10/10/2012 08:08


Ce que Khaddafi menaçait de dévoiler concernant Sarkozy.


Les fameux futs de yellow cake libyen dont on nous a rebattu les oreilles il y a peu, ne seraient pas seulement libyens.
Il s’agirait précisément de ce qu’à évoqué Khaddafi juste avant le début des bombardements de la Libye par l’OTAN, de ce que Seïf al Khaddafi menaçait de dévoiler concernant les fonds qui
auraient permis à Sarkozy de mener sa campagne présidentielle.


Des futs contenant du yellow cake, extrait à Arlit au Niger et enrichi à Sebha en Libye, seraient les reste d’une affaire juteuse objet d’un accord entre Khaddafi et Sarkozy: le minerai
radioactif aurait été acheté et enrichi par Khaddafi et vendu à L’Iran, la Corée du Sud et Israel par Sarkozy, le produit de la vente aurait été partagé entre les deux.


Cette information provient d’un mail que j’ai reçu, dont un simple copié-collé révèle qu’elle circule déja sur le net. Le mail contient des codages et des chiffres sous le paragraphe
« Le »top secret  » et les pièces à conviction« .




Des révélations de l’après Kadhafi sur le marché noir  franco-libyen du concentré d’uranium
Par Y. Mérabet
Sous la vigilance de Nicolas Sarkozy, des entrepôts franco-libyens de concentré d’uranium de Sabha (Libye) épargnés par les frappes aériennes du NATO


La Libye, un Etat sans patrie   
La  crise libyenne s’est inspiré  bêtement tout d’abord  des soulèvements  organisés antérieurement par les peuples Tunisiens et Egyptiens pour déloger leurs
dirigeants respectifs,  avant de se  transformer en une interminable guerre civile. Cette guerre civile est conséquente des évènements du 11 septembre, ou les Etats-Unis avaient
décidé de renvoyer l’ascenseur la ou est né le terrorisme, au Moyen-Orient.          Ayant raté les deux révoltes arabes celle de la Tunisie
et de l’Egypte, Nicolas Sarkozy s’accrocha au dernier wagon, ce lui qui emporta la Libye, dans l’espoir de recevoir sa du butin de guerre. Comparée à la Tunisie et l’Egypte, la Libye est plus
riche en ressources et militairement très faible, c’est intéressant pour la convoitise déjà des grandes sommes en argent sont déposés dans les banques françaises et suisses, c’est trop facile
pour s’en service, il faut seulement un motif de
guerre!                              Sous
la pression de la France, le conseil de sécurité de l’Onu a voté une résolution pour permettre à ces derniers d’aller protéger les populations civiles Libyennes. C’est  ainsi que d’après
cette  résolution 1973, et sous la bannière de l’OTAN, des troupes étrangères volontaires sont  intervenues en Libye, aux Côtés des « rebelles», pour les aider à capturer le
leader libyen Mouammar Kadhafi. Il fallu attendre sa liquidation physique pour que l’on sache effectivement ce que sont venues faire ces forces néocoloniales en Afrique. En effet, au
lendemain de l’exécution de Mouammar Kadhafi, les insurgés, conscients de leur incapacité à gouverner tous seuls et surtout de leur illégitimité, ont supplié  l’OTAN de ne pas les
abandonner. Seulement, ces derniers ont oublié que l’OTAN est venue en Libye régler un compte à Mouammar Kadhafi et non les aider à construire un pays qui n’avait rien à envier à de nombreux
pays européens. Egalement, choqué par les récentes déclarations de Abdeljalil, l’occident voudrait bien  mettre  le CNT en difficulté, afin de conditionner leur nouvel aide à
l’abandon du projet islamiste du CNT.  Le vote du conseil de sécurité ce jeudi mettant fin à la mission de l’OTAN en Libye apparaît alors désormais comme le revers de la médaille qu’a
donné Sarkozy aux naïfs Libyen. Les libyens ont cherché ils ont trouvé! C’est alors cette date du  lundi 31 octobre 2011 qui a été choisie pour mettre fin officiellement à la mission de
l’Otan en Libye. En presque sept mois, les troupes de l’OTAN auraient aidé  les révoltés libyens à prendre le contrôle de tout le  pays,  et surtout à mettre Mouammar Kadhafi
hors d’état de nuire. Seulement, au regard du climat de confusion qui règne actuellement  en Libye, l’on se demande bien comment l’OTAN s’est précipité à sortir de la Libye pourtant le
gouvernement de transition n’est même déjà pas mis sur pied. Plus loin, même Kadhafi abattu, ses partisans sont encore présents et représentent  un réel danger pour l’actuel régime qui
ne dispose véritablement  d’une armée. Cependant, il ne fait aucun doute que cette décision des occidentaux de retirer leurs troupes de la Libye  n’est qu’une manœuvre visant à
obtenir du CNT une partie de leur « butin »  qui semble leur échapper.


Derrière tout crime, il y’a un mobile


Sarkozy vient d’assassiner son meilleur ami Mouammar!
Pourquoi?                                                       Immédiatement,
après le début des affrontements, Nicolas Sarkozy s’est vu investi d’une mission messianique : celle de sauver le peuple libyen  en souffrance ! Et c’est ainsi que
certains gouvernements  africains, naïvement, ont salué cette générosité surprenante du président français, parmi eux deux misérables pays, le Maroc et le Sénégal connus par leur
désengagement des causes justes. Pour les africains sérieux, ce « sens d’humanisme » déguisé de Sarkozy n’était en réalité qu’un règlement de compte masqué entre deux grands
trafiquants du concentré d’uranium nigérien.


«La première chose que l’on demande à ce clown, c’est de rendre l’argent au peuple libyen», ajoute-t-il. Seïf al-Islam et affirme que cette aide a été accordée à Nicolas Sarkozy
«afin qu’il œuvre pour le peuple libyen». «Mais il nous a déçu. Rendez-nous notre argent. Nous avons tous les détails, les comptes bancaires, les documents, et les opérations de
transfert», déclare-il devant les caméras de Euronews. ajoute-t-il. Depuis longtemps on savait, que des convois de camions chargés de « yello-cake’ provenat de la
mine d’Arlite (Niger), transitait par la ville d’Agades pour être transformé et enrichi à Sebha et vendu frauduleusement à l’Iran, la Corée du Nord, et Israël. Le revenu était partagé entre
la famille de Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy.
Business is business, embargo ou pas  
Un correspondant de CNN a visité le complexe nucléaire de Sebha et a posté sur un tweet trois photographies. Deux photos d’un entrepôt avec des barils bleus. Sur l’un des barils, photographié
en gros plan, on y voit un ruban coloré de couleur jaune  sur lequel est inscrit en anglais « Radioactiv. » Sur un baril poussiéreux et rouillé, ce ruban de couleur vive collé
en travers, semble extrêmement convaincant. Il est tout neuf et semble avoir été tout juste collé.  Ce qui est intéressant, c’est qu’aucun autre ruban jaune n’est visible sur les autres
fûts. Ce correspondant n’a pas était autorisé de visité les ateliers de production du concentré moyennement enrichi, non autorisé par l’AIEA.


Plus de 1600 tonnes concentré hautement enrichi, facilement tr