Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 15:56

 

Les cyber-collabos tunisiens  vont porter désrmais un badge « Attention, protégé Américain ».

 

chourabi-copie-1.png

 

Comme nous l’avons annoncé dès hier soir, le salarié de Freedom House, sofiane Chourabi, a été libéré aujourd’hui 6 août, quelques heures après son arrestation. Autrefois, pour libérer un innocent, un voyou ou un criminel, les tunisiens écrivaient au palais de Carthage. Maintenant, ils appellent l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique, siège officiel du nouveau Résident Général, chargé de la protection de la Régence tunisienne.

 

Ces frères en secte dont nous avons cité les noms hier et qui font tous partie des cyber-collabos promotion CIA, vont dire que frère Chourabi a été libéré grâce à la mobilisation des internautes qui a fait reculer le gouvernement islamo-fasciste. Chuuut, il ne faut surtout pas dire aux moutons que la police d’Ali Laraydth s’est trompée, comme elle s’est d’ailleurs trompée en tabassant hier soir la Madone de la révolution du jasmin, Lina Ben Mhenni. Il serait plus simple pour les cyber-collabos de porter désormais un badge « Attention, protégé Américain ».

 

Il ne faut surtout pas dire qu’ils sont tous les petits agents de Freedom House, qui mène aujourd’hui la guerre médiatique contre la Syrie, comme elle l’a fait en Libye, en Egypte et en Tunisie. Voici une autre vidéo qui confirme l’appartenance de Soufiène Chourabi, le cyber-collabos qui a fabriqué le mythe Mohamed Bouazizi pour mettre le feu à la Tunisie.    

Lire aussi :

 

TUNISIE Slim Amamou & USA CIA , Enfin il a avoué Vidéo Choc...

 

Tunisie: Sofiane Chourabi payé par la CIA était un cyber-collabos notoire.     

 

Tunisie : Le masque des cyberactivistes est-il tombé ?

 

Slim Amamou " Merci la CIA , L'USA nous a débarrassé de Ben Ali "...  

 

"La révolution tunisienne est un coup d'Etat militaire masqué"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by kaiser ben kaiser - dans Tunisie
commenter cet article

commentaires