Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 00:11

mezriunescoqatt

MEZRI HADDAD à l'UNESCO  humilie                                             Ali Zainal L'amassadeur du qatar .      

 

C’est le quotidien algérien qui vient de relater ce geste de l’ex ambassadeur tunisien à l’égard de l’ambassadeur du Qatar. Nous avions l’information depuis la semaine dernière mais le journal algérien a été plus rapide que nous.

En effet, la semaine dernière, nous avons été informé qu’à l’UNESCO, allait se tenir une réunion importante du Conseil exécutif pour examiner le cas syrien et prendre des mesures punitives contre ce pays. Selon nos informations, Mezri Haddad a été sollicité par les Syriens pour les soutenir contre l’offensive menée contre eux par les USA, la France et la Grande Bretagne, avec la complicité active des pays arabes à l’exception de l’Algérie.

Nous nous sommes donc rendus au siège de l’UNESCO, le mercredi 7 mars pour couvrir cet événement. Nous avons alors été surpris par la popularité et le respect dont jouit l’ancien ambassadeur de la Tunisie à l’UNESCO. Plusieurs ambassadeurs occidentaux, latino-américains et arabes venaient en effet saluer Monsieur Haddad de façon très chaleureuse. Deuxième surprise à laquelle on ne s’attendait pas du tout, mais alors pas du tout : l’humiliation de l’ambassadeur du Qatar par Mezri Haddad. Ce dernier a en effet refusé de tendre sa main à l’ambassadeur du Qatar, Monsieur Ali Zainal, qui est venu le saluer. Nous avons entendu Mezri Haddad lui dire « Je ne serre pas la main aux mercenaires de l’impérialisme et aux ennemis de la nation arabe ». Monsieur Zainal lui a alors répondu : « Même à titre de relations personnelles ? ». Et à Monsieur Haddad de lui répliquer : « Je n’ai pas de relations personnelles avec vous. Votre pays a détruit la Tunisie et l’Egypte, anéanti la Libye, semé la discorde en Syrie, et vous continuer à comploter contre l’Algérie. Vous représentez un pays ennemi aux Arabes. Ce n’est pas du tout un honneur pour moi de vous saluer… ».

La scène s’est déroulée à l’entrée principale de l’UNESCO, devant au moins une trentaine de témoins. C’était vraiment terrible pour l’ambassadeur du Qatar et nous avons demandé à Monsieur Haddad pourquoi il a agit de cette façon. Il nous a répondu : « Parce que je n’ai qu’un seul discours, celui de la Vérité, même si elle blesse. Le Qatar a fait beaucoup de mal à la Tunisie et aux autres pays arabes…Ces gens là ne doivent jamais oublier d’où ils viennent et à quelle grande nation j’appartiens ».

Nous avons découvert un autre visage de Mezri Haddad, que nous rencontrons pour la quatrième fois. Cette humiliation de l’ambassadeur qatari par l’ex ambassadeur tunisien ne lave pas l’humiliation suprême du président provisoire Moncef Marzouki par l’émir du Qatar en visite officielle en Tunisie il y a deux mois, lorsqu’il a déclaré au peuple tunisien « Je vais apprendre à votre président comment se tenir et comment saluer » !!! Elle ne lave pas cette humiliation, mais elle montre qu’il y a encore des hommes en Tunisie fiers de leur pays et de son histoire, et qui sont capables d’envoyer balader ceux qui se considèrent comme les nouveaux maîtres du monde.

 

Voici maintenant un contre exemple de cette attitude patriotique et courageuse :

 Lors de la visite officielle de Hamadi Jebali en Arabie Saoudite

Un membre de la délégation tunisienne fait le baisemain à un haut responsable saoudien

 

 L’affaire est assez grave. Un témoin oculaire présent sur place lors des faits nous l’a confirmée. Lors de la dernière visite officielle de trois jours en Arabie Saoudite de M. Hamadi Jebali, chef du gouvernement, un membre figurant parmi la délégation tunisienne a rendu l’hommage du baisemain à un haut responsable saoudien, qui serait Saoud El-Fayçal, le ministre saoudien des Affaires étrangères.
Le chef du gouvernement, Hamadi Jebali, avait été reçu au palais royal de Ryadh le lundi 20 février par le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz Al-Saoud. La rencontre s’est déroulée  en présence des délégations des deux pays. Les dépêches d’agence et les journaux ont bien rapporté que, lors de cette entrevue, la délégation tunisienne comprenait les membres suivants : Hamadi Jebali, chef du gouvernement, Riadh Bettaïeb, ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, le général Rachid Ammar, chef d’état-major des armées, Noureddine Khadmi, ministre des Affaires religieuses, Lotfi Zitoun, ministre-conseiller auprès du Chef du gouvernement, Abdallah Triki, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères chargé des affaires africaines et arabes, Néjib Menif, ambassadeur tunisien auprès de l’Arabie Saoudite et Kacem Bousnina, ex-ambassadeur de Tunisie auprès du royaume d’Arabie Saoudite.
Il est à rappeler que le décret beylical abolissant le baisemain date du 20 juin 1860. Il stipule notamment ce qui suit : «Les princes ne pourront recevoir cet honneur (du baisemain) d’un étranger ni même des personnes qui sont à leur service. 
Il est permis au fils de baiser la main de son père.
Pour manifester son respect envers un supérieur, il suffit de se lever à son passage et de répondre à son salut par un signe de la main. Il est expressément défendu de lui baiser la main ou l’épaule.
Celui qui entre chez un supérieur devra le saluer de la main seulement, ce signe étant suffisant pour exprimer le respect dû à son rang».
C’était en 1860 ! Cent-cinquante-deux ans plus tard, la misère des jours en veut autrement. Un membre d’une délégation représentant la République Tunisienne au lendemain de la Révolution, fait du baisemain à un prince saoudien. Décidément, on aura tout vu.

 http://www.lapresse.tn/11032012/46629/un-membre-de-la-delegation-tunisienne-fait-le-baisemain-a-un-haut-responsable-saoudien.html

Partager cet article

Repost 0
Published by kaiser ben kaiser - dans Tunisie
commenter cet article

commentaires

Ayari Nabil 18/07/2012 02:53


dite nous son nom pour qu'on se 'souvient de cette  insulte envers le peuple tunisiens et sont passé historique