Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 12:15

 

 

En Tunisie, Rached et Rchid se partagent le pouvoir.

 

mez tounsiya


 

 

Le journal Attounissia vient de publier une très grave interview de Mezri Haddad. Tunisie Secret décrypte cette interview fleuve et tente de vous en présenter une synthèse et attendant de plus amples informations.

 

Mezri Haddad pense en effet que Beji Caïd Essebsi a joué un rôle important dans l'arrivée au pouvoir des islamistes, ces derniers lui ayant fait miroiter la présidence après la mascarade électorale du 23 octobre. Dans l’exercice de ses fonctions de premier ministre, principalement chargé de mener à bien les élections, le moins qu'il pouvait faire c'est l'application stricte de la loi sur le financement des partis. Or, il a fermé les yeux en laissant les pétrodollars qataris couler à flot dans les caisses du mouvement Ennahda, que Rached Ghannouchi dirige sous la haute autorité de son père spirituel, Qaradaoui et la protection politique de cheik Hamad. Mezri Haddad pense aussi que Monsieur Beji Caïd Essebsi et le général Ammar ont joué un rôle très actif dans l’invasion de la Libye en permettant aux forces de l’OTAN d'envahir ce pays, avec le soutien logistique des autorités tunisiennes et l’appui médiatique, diplomatique et financier du Qatar. Dans ce que Mezri Haddad appelle un « crime contre l'humanité », les armes étaient en effet payées par les « bédouins du Qatar », et elles transitaient par les frontières tunisiennes avec l’aval du général Ammar. L’ancien ambassadeur à l’UNESCO conseille, par conséquent, Monsieur Béji Caïd Essebsi de « prendre sa retraite et de laisser les patriotes et les vrais bourguibistes rétablir la souveraineté de notre pays et se consacrer à la construction d'une démocratie moderniste et ouverte sur le monde civilisé, dans laquelle les intégristes et les fascistes n'auront aucune influence, sauf dans quelques vieux marabouts ».

Ces positions sont pour le moins très surprenantes. Il est en effet bizarre qu’au moment où plusieurs partis de l’opposition et, surtout, les destouriens rejoignent l’initiative courageuse de Monsieur Béji Caïd Essebsi, et après le grand succès du congrès de Monastir, Mezri Haddad décide d’attaquer l’ancien premier ministre et de déclarer la guerre aux dirigeants actuels du pays. En agissant de la sorte, quels sont ses objectifs ? Et que nous cache t-il encore ?

 

Lire aussi :

 

Explosif/Exclusif : Rached Ghannouchi a rapatrié ses terroristes en Tunisie.

Tunisie : Suite de l'humiliation du Qatar par Mezri Haddad

Partager cet article

Repost 0
Published by kaiser ben kaiser - dans Tunisie
commenter cet article

commentaires